ARBRES
LES BIENFAITS DE L’ARBRE URBAIN SUR LA QUALITÉ DE VIE

Les bienfaits des arbres sur l’environnement sont désormais bien connus. En milieu urbain, ils en comportent tout autant sur les plans social, culturel et économique. Les arbres contribuent à assurer la santé et la qualité de vie des citoyens notamment par:

  • l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau grâce à leurs propriétés filtrantes ;
  • la réduction des coûts de chauffage et de climatisation ainsi que des coûts de traitement des eaux ;
  • l’action rafraîchissante et la diminution de la consommation d’eau potable ;
  • la protection contre les grands vents et l’atténuation du bruit ;
  • la réduction de l’érosion des sols et la diminution du ruissellement et des risques d’inondation;
  • l’embellissement des propriétés et l’augmentation de leur valeur foncière;
  • l’augmentation de la durée de vie des surfaces asphaltées (rue et stationnement);
  • le maintien de la biodiversité (faune et flore) en ville ;
  • la contribution à la bonne santé physique :
  • en offrant des lieux propices aux activités de plein air ;
  • en diminuant les risques de certaines maladies ainsi que les coûts associés aux soins de santé afférents ;
  • en réduisant le stress et en accélérant le processus de rétablissement ;
  • l’attraction des visiteurs, des résidents et des entreprises dans un cadre naturel envié ;
  • la stimulation de l’activité économique des secteurs commerciaux.

 LE BON ARBRE AU BON ENDROIT

Le choix des arbres se fait en fonction des exigences liées à leur croissance et des contraintes du site de plantation (arbres existants, proximité des bâtiments, conduites souterraines, etc.). Il est aussi important de privilégier une biodiversité pour favoriser la résistance de la forêt urbaine face aux changements climatiques. Vous êtes à même de constater que certains insectes nuisibles comme l’agrile du frêne ont fait beaucoup de tort à la forêt urbaine. Multiplier le nombre d’espèces d’arbres augmente ainsi leurs probabilités de survie.

AIDEZ-NOUS À AUGMENTER L’INDICE DE CANOPÉE

Les arbres publics et privés qui habillent le territoire de Saint-Philippe sont une richesse collective. Véritables poumons de la ville, ils améliorent la qualité de l’air, procurent de l’intimité, donnent du caractère aux rues et captent une partie des eaux de ruissellement. Ils permettent aussi d’économiser sur les coûts de chauffage et de climatisation alors que la planète connaît un réchauffement climatique et une hausse constante du prix de l’énergie.

STOP À LA MINÉRALISATION !

L’augmentation des surfaces minéralisées (asphalte, béton, pavés) dans nos villes, particulièrement les cours avant et arrière des propriétés résidentielles, amplifie la problématique de gestion des eaux pluviales et contribue à la formation d’îlots de chaleur urbains. Ces derniers ont des impacts négatifs sur la santé humaine, l’environnement et la qualité de nos milieux de vie. La température dans les secteurs fortement minéralisés peut atteindre jusqu’à 10 °C de plus que dans les zones environnantes.

La Ville de Saint-Philippe demande votre collaboration pour limiter la minéralisation des propriétés privées, voire réaménager certains espaces déjà minéralisés. Favoriser la plantation d’arbres et le verdissement en général permet d’atténuer les effets néfastes de la minéralisation tout en contribuant à l’amélioration du paysage urbain.

Avant de réaliser des travaux, pensez à l’importance du verdissement et informez-vous auprès du Service d’urbanisme et de développement durable.

QUAND PEUT-ON ABATTRE UN ARBRE ?             

Il est permis d’abattre un arbre lorsque :

  • l’arbre est mort ou atteint d’une maladie incurable;
  • l’arbre est dangereux pour la santé ou la sécurité des citoyens;
  • l’arbre constitue une nuisance ou cause des dommages à la propriété publique ou privée.

Le règlement vise uniquement les arbres dont le tronc a un diamètre égal ou supérieur à 10 cm.  Il faut mesurer le diamètre du tronc à 30 cm du sol.

Comment procéder?

Quiconque désire procéder à l’abattage d’un ou de plusieurs arbres doit au préalable obtenir un certificat d’autorisation à cet effet. Ce permis est gratuit.

Dans les cas qui ne répondent pas aux conditions normales d’autorisation, un rapport d’un ingénieur forestier ou d’un horticulteur peut être requis.

Par ailleurs, si l’abattage implique que le nombre d’arbres requis sur le terrain n’est plus atteint, l’inspecteur peut exiger des plantations d’arbres ou d’arbustes pour remplacer les arbres abattus.

Informez-vous 450 659-7701 poste 227

 

 

Articles récents

Commencez à taper et appuyez sur Entrer pour rechercher

X