La Ville participe aux journées de la culture les 29 et 30 septembre prochains et invite les enfants de 4 à 8 ans au spectacle « Margot et Victor Fafouin », présenté à bord de l’autobus-théâtre Tortue berlue. Pour les adultes, une présentation de conte et d’objets « Esther, oie sauvage » est prévue par Françoise Crête, conteuse.

*Prière de réserver vos places au Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire ou au comptoir de la bibliothèque “Le Vaisseau d’Or”, situés au 2225 et 2223, route Édouard-VII.

Pour informations: 450 659-7701 poste 258

Spectacle Margot et Victor Fafouin, présenté à bord de l’autobus-théâtre Tortue Berlue
Samedi 29 septembre à 10 h, au stationnement du Complexe Élodie-P.-Babin
Pour enfants de 4 à 8 ans
Margot, petite fille aux cheveux bleu électrique, vit de grands bouleversements. Suite à la séparation inattendue de ses parents, elle doit changer de ville, changer d’école, changer de vie ! Timide et émotive, Margot peine à se faire de nouveaux amis. Heureusement, son fidèle doudou Victor Fafouin a le tour pour la consoler… Hélas ! Victor Fafouin doit partir, car le monde des Doudous est menacé par de vilaines créatures aquatiques, les Drudrus. Pour Margot, impossible de laisser son meilleur ami seul face au danger. Elle le suit dans le Monde des Doudous, où l’attend une aventure marine pleine de péripéties, de rencontres surprenantes… et de leçons précieuses ! Et si les Drudrus n’étaient pas si vilains ? Et si, comme Margot, ils voulaient juste se faire des amis!

 

Spectacle de conte et d’objets, Esther, oie sauvage
Dimanche 30 septembre à 13 h 30, au Complexe Élodie-P.-Babin
Pour public adulte
Création et performance : Françoise Crête, conteuse

En Nouvelle-France, au printemps 1738, débarque un jeune moussaillon. Dès sa sortie du bateau, il est arrêté et jeté en prison. Au fil de sa déposition devant l’Intendant Hocquart, on découvre les cinq années précédentes durant lesquelles Esther, une jeune juive destinée à épouser un vieux chiffonnier, a survécu en France, ainsi travestie en habits de garçon, après le naufrage du navire qui l’amenait à Amsterdam. Esther, la première Juive « déclarée » dans ce pays neuf, a marqué l’imaginaire de cette époque. On en retrouve des traces dans les archives de la Nouvelle-France. Cette histoire a une étonnante résonance avec notre temps : intolérance face à certaines religions, aux migrants ou réfugiés, inégalité des femmes… Devant ce carcan imposé, hier comme aujourd’hui, certaines résistent et brisent les règles pour conserver leur liberté.

En Nouvelle-France, au printemps 1738, débarque un jeune moussaillon. Dès sa sortie du bateau, il est arrêté et jeté en prison. Au fil de sa déposition devant l’Intendant Hocquart, on découvre les cinq années précédentes durant lesquelles Esther, une jeune juive destinée à épouser un vieux chiffonnier, a survécu en France, ainsi travestie en habits de garçon, après le naufrage du navire qui l’amenait à Amsterdam. Esther, la première Juive « déclarée » dans ce pays neuf, a marqué l’imaginaire de cette époque. On en retrouve des traces dans les archives de la Nouvelle-France. Cette histoire a une étonnante résonance avec notre temps : intolérance face à certaines religions, aux migrants ou réfugiés, inégalité des femmes… Devant ce carcan imposé, hier comme aujourd’hui, certaines résistent et brisent les règles pour conserver leur liberté.

De plus, on vous invite à la rencontre avec l’artiste visuel Sylvain Demers à la bibliothèque “Le Vaisseau d’Or”, le dimanche 30 septembre dès 14 h.

Articles récents

Commencez à taper et appuyez sur Entrer pour rechercher

X